Et si septembre était le temps du renouveau ?

Dans mon entourage on a un peu de mal à me comprendre quand je suis excitée par la rentrée. Enfant, c’était le retour en classe, on retrouvait les copains, on retrouvait nos séries préférées à la tv, on avait de nouveaux cahiers, de nouveaux stylos, on prenait de bonnes résolutions pour avoir des fournitures propres toute l’année, pour faire ses devoirs en avance, pour se coucher tôt… et puis l’année passait.

Mais finalement tout était possible à imaginer en septembre.

Et si en grandissant ce sentiment persistait seulement pour peu de personnes (moi inclus, vous l’aurez compris ;), mais que ces personnes avaient raison ?

Parce que finalement, les bonnes résolutions et le champs des possibles pour se réinventer en janvier s’applique toute l’année, quand vous le décidez. Mais d’autant plus au mois de septembre, car déjà la météo vous motivera un peu plus qu’en janvier. Vous revenez de vacances, vous avez un corps changé (plus bronzé, plus épais, plus affiné, plus musclé… peu importe !), vous entamez une nouvelle année « scolaire », vous êtes – à priori – reposé, détendu, plus prompt à remettre en question votre mode de vie.

Pourquoi ne pas se poser des questions aussi sur votre image en général ? Que pensez-vous dégager, que dit de vous votre entourage personnel, familial, professionnel ? Cela est-il en cohérence avec la personne que vous pensez être ? Avec la personne que vous aimeriez être ? Si oui, alors continuez ! Vous être dans le vrai. Mais si la réponse est non, alors il est temps de se poser pour comprendre pourquoi.

Il existe plusieurs facteurs d’incohérence possibles.

Tout d’abord, votre look, qui je vous le rappelle parle pour vous avant que vous n’ouvriez la bouche dans toutes les situations imaginables. « Vous n’avez pas deux fois la possibilités de faire une bonne première impression ». Ne l’oubliez pas. Ne dramatisez pas non plus, si vous avez raté cette première approche. L’être humain oublie vite. Mais il se fie plus à ce qu’il ressent comme émotion qu’à ce qu’on lui dit. Réfléchissez donc à améliorer votre look par le choix de vos vêtements, de vos couleurs, de vos accessoires, de votre coiffure, du maquillage…

Ensuite, il y a votre langage non-verbal. Il parle pour vous bien qu’il ne s’entende pas. C’est un fait, l’être humain juge et se créer une opinion basée à 55% sur votre langage corporel, sur ce qu’il voit. Alors on essaye de ne pas se transformer en « control freak » absolu sur sa gestuelle pour éviter de ressembler à un robot, mais on essaye de se maîtriser en finesse. Posture ouverte d’écoute, concentration visuelle et corporelle sur l’interlocuteur…

Enfin, votre vocabulaire et vos intonations. Avez-vous essayé de ne pas dire un seul gros mot dans une journée ? C’est devenu très difficile car le sens des mots se perd. Mais je vous le dis les mots ont un sens, et les choisir avec finesse et intelligence pourrait éviter bien des malentendus. Certes, cette société de l’ultra connexion va vite, très vite, (trop vite ?), mais redonnons du sens à nos paroles. Ce cher Bernard Weber résumait bien cela; « Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d’entendre, ce que vous entendez, ce que vous comprenez… il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même… ».

Vos interlocuteurs ne pourront que mieux vous écouter, vous comprendre et vous apprécier si ces trois axes sont cohérents les uns les autres.

Alors ? Convaincus pour repartir du bien pied pour cette rentrée ? Quelles sont vos nouvelles priorités ?

MS.

Laisser un commentaire