Dans le vestiaire de : Audrey, styliste lingerie

« Dans le vestiaire de… » est aussi une toute nouvelle rubrique qui viendra alimenter votre lecture tous les mois. Sur le modèle de la rubrique « Dans le boudoir de… », je vous parlerai ici des inspirations mode de femmes (extra)ordinaires, comme vous et moi finalement.

Savoir comment ça se passe dans le dressing de toutes ces femmes et quel rapport à l’image elles entretiennent me fascine ! J’espère que vous aussi. Et c’est la talentueuse Audrey qui ouvre le bal (enfin son dressing plutôt) pour nous parler chiffon et surtout poitrine… si si, je vous jure, lisez la suite pour comprendre 😉

Bonne lecture.

MS.

Rencontre et découverte d’Audrey Murga, styliste lingerie.

1.Peux-tu me parler de toi, de ton métier, d’une journée type de travail ?

À la fois flâneuse et entrepreneuse, attachée à la vie de mon quartier, toujours attablée aux terrasses des cafés, adepte du naturel, amoureuse de la beauté qui m’entoure, je crois que je suis une vraie parisienne ! Loin du stress quotidien, j’aime prendre mon temps, surtout le matin. Le temps de vivre. C’est une véritable liberté. Je suis styliste indépendante depuis 10 ans, spécialisée dans le domaine de la lingerie et du bain. Un métier que j’appréhende avec un vrai sens humain, bien au-delà de sa dimension mode parfois futile. Les femmes m’inspirent. L’architecture de leur corps me fascine. J’ai commencé la danse lorsque j’avais 6 ans. Je crois que ce rapport au corps particulier vient de là.

2.Quelle est ta relation à l’apparence en général ? Aux vêtements et accessoires en particulier ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai grandi aux côtés de femmes élégantes qui prenaient et prennent toujours soin de leur apparence, avant tout pour elles-mêmes. J’ai ainsi conservé cette féminité en héritage. On m’a aussi appris qu’une fille est beaucoup plus jolie lorsqu’elle sourit. Aujourd’hui je considère clairement que la beauté vient de notre lumière intérieure. Cela peut paraître facile à dire, mais les plus beaux looks du monde ne pourront rendre une femme vraiment attirante si elle ne cultive pas cet éclat. Cela passe par l’estime de soi, l’acceptation de soi, l’expression de soi. Je considère que le vrai style ne réside en rien dans le fait d’arborer les dernières tendances de la saison. La mode a cette limite : créer des clones sans personnalité.

J’aime les beaux intemporels, les pièces dotées d’une valeur pérenne, que je peux ensuite mixer avec des pièces ou accessoires plus originaux, plus trendy, mais toujours subtils. L’élégance est à mon sens dans la simplicité. Le criard, l’alambiqué, le too much ou le premier degré, très peu pour moi !

3.Peux-tu m’expliquer comment tu choisis tes vêtements le matin, ou le soir avant de sortir ?

Je choisis en général mes tenues suivant mon humeur et mon inspiration du moment, mais aussi en fonction de la météo et de mon emploi du temps de la journée, si j’ai des rendez-vous clients, si je dois prendre le métro ou beaucoup marcher par exemple. J’aime les looks simples et efficaces. Et bien évidemment, j’adapte ensuite ma lingerie à mon choix vestimentaire. Même si l’inverse est aussi vrai : mes dessous enfilés en premier, ceux-ci dictent parfois le choix de ma tenue du jour !

Je travaille souvent à la maison, j’ai donc besoin de confort, tout en restant soignée. Le homewear est parfait pour ça. Le soir, l’humeur joue aussi énormément, mais cela va surtout dépendre de l’endroit où je sors et avec qui je sors…

4.Comment et où sont rangés tes vêtements et accessoires ?

Vivant à Paris, je ne dispose, à mon grand désespoir, que d’un petit dressing pour mes vêtements et chaussures. Ces dernières débordent d’ailleurs sous mon lit… Adepte du rangement, mes fringues sont disposées par genre et par couleur et sur de jolis cintres en bois. Plus pratique pour se repérer ! Ma lingerie est quant à elle rangée dans une commode vintage. Les soutiens-gorge délicatement disposés dans un tiroir, les bas dans un autre, les tenues de nuit dans un pochon satiné, et les maillots de bain rangés dans leurs pochettes individuelles.

5. Comment considères-tu les chaussures dans une tenue ?

La paire de chaussures c’est la touche finale d’une tenue. Elle peut totalement décaler un look ou simplement le souligner. Son choix révèle aussi beaucoup notre état d’âme. Les chaussures nous portent, d’où l’importance d’être « bien dans ses baskets ».

6. Si tu ne devais emporter qu’une tenue avec toi quelle serait-elle ?

Un jean taille haute sexy et confort, un pull chic et doudou, un bijou délicat et une paire de talons. Parfait en toutes circonstances !

7. L’importance de ton apparence dans ton métier ?

Lorsque l’on travaille dans la mode, l’apparence fait forcément partie du jeu. J’ai toujours aimé cette liberté de pouvoir porter ce que l’on veut, loin des règles de certaines entreprises. Néanmoins, il ne faut pas croire que les stylistes sont toujours vêtus de looks toujours ultra pointus ou décalés, la plupart sont même habillés très simplement. Si l’on passe trop de temps à se regarder dans le miroir, on peut difficilement être créatif.

Je viens de lancer mon activité de personal shopper. Dans un métier au contact des particuliers comme celui-ci, l’important est de mettre en valeur la cliente, sans condescendance.

8. Où achètes-tu tes vêtements principalement ?

Je n’ai pas de terrain de chasse particulier. Je marche au coup de cœur. Si j’ai quelques marques privilégiées, il peut se trouver dans n’importe quelle boutique au détour d’une rue, dans une friperie (là où l’on trouve des pépites stylées) ou encore chez Zara !

9. Attribues-tu un gros budget à ton apparence ?

Avec les années, je privilégie de plus en plus la qualité à la quantité. Et la qualité ne coûte pas forcément cher. Au rayon beauté par exemple, j’utilise peu de produits et de qualité bio principalement. Niveau mode, si je peux craquer pour ce que j’appelle de la fantaisie, je privilégie les matières naturelles, l’authenticité, les accessoires de créateurs, mais je n’accumule pas, je trie, je recycle et je conserve parfois longtemps.

Acheter moins mais mieux. C’est au final plus avantageux pour le porte-monnaie, pour le dressing et pour l’écologie !

Vous pouvez contacter Audrey sur son site internet : www.audreymurga.com

Laisser un commentaire